Réhabilitation du Centre ancien de Rennes

Le Centre ancien de Rennes est notre bien commun. La requalification du patrimoine bâti et de l’habitat est au cœur d’une opération d’envergure depuis 2011 : j’ai annoncé le lancement d’une nouvelle phase de ce programme, jusqu’en 2023.

2011 – 2016 : première phase d’une opération d’envergure

Dans le cadre de la requalification du Centre ancien de Rennes, des opérations successives ont été mises en œuvre depuis plus de 30 ans pour accompagner les propriétaires et les copropriétés dans le diagnostic et la rénovation de leurs biens.

En 2011, la création de l’OPAH-RU et la signature d’une concession aménagement avec Territoires-Publics a ouvert la voie à une première opération d’envergure. Les opérations conduites pendant cette première phase ont été guidées par des enjeux visant la sécurité des immeubles et des occupants l’éradication de l’insalubrité et du risque incendie, le soutien à la réalisation de travaux lourds afin de garantir la pérennité des immeubles et du patrimoine.

La boite à outils Centre ancien

L’opération Rennes Centre ancien s’appuie sur une large palette d’outils, afin de répondre aux enjeux de sécurisation, d’éradication de l’insalubrité et de soutien à la réalisation des travaux.

  • Opération programmée d’amélioration de l’habitat – renouvellement urbain (OAH -RU) : L’Opah-RU vise à accompagner les propriétaires privés du Centre ancien de Rennes dans la réhabilitation de leurs biens dégradés, grâce à des subventions publiques. Destinée aux copropriétés et propriétaires privés de logements (qu’ils soient occupants ou bailleurs), l’Opah-RU porte sur tous les travaux de réhabilitation subventionnés par l’Anah ainsi que les diagnostics préalables et l’ensemble des études de maîtrise d’œuvre. Elle se traduit par une aide au financement des travaux pour les copropriétés pouvant aller jusqu’à 30 % du montant hors taxes, à laquelle peuvent s’ajouter (sous conditions) des aides complémentaires de l’Anah et de Rennes Métropole pour des propriétaires occupants sous condition de ressources et des propriétaires bailleurs qui acceptent de conventionner leur loyer.
  • Résorption de l’habitat insalubre (RHI) : La RHI est un outil coercitif de lutte contre l’habitat insalubre. Fortement subventionnée par l’Anah et sous maîtrise d’ouvrage publique locale, cette procédure fait partie des outils de prévention et de mise en sécurité du patrimoine bâti.
  • Opération de restauration immobilière (ORI) : Autre outil coercitif de la boîte à outil de l’opération Rennes Centre ancien, l’ORI a pour but de remettre immeubles et logements en état d’habitabilité.
  • Déclaration d’utilité publique (DUP) d’aménagement : Les DUP aménagement permettent à la collectivité de traiter des ilots où il est urgent d’intervenir pour des raisons de sécurité par exemple, en cas de défaillance des propriétaires et copropriétés.

L’OPAH-RU 2011-2016 : Bilan

  • 750 logements et 78 immeubles réhabilités
  • 187 copropriétés privées accompagnées dans l’élaboration d’un diagnostic et d’un programme de réhabilitation
  • 38 immeubles faisant l’objet d’une intervention publique renforcée
  • 75 logements rendus secourables aux pompiers
  • plus de 60 millions d’euros de travaux générés
  • 25 millions d’euros de subventions publiques en faveur des propriétaires privés
  • 14 millions d’euros de participation d’équilibre de la Ville de Rennes au bilan financier de l’opération

2016 – 2023 : perspectives

En 2016, à l’issue de la première opération Rennes Centre ancien, 500 immeubles sont toujours identifiés comme dégradés. La nouvelle opération d’aménagement vise à poursuivre les interventions menées depuis 2011, avec des objectifs renforcés et enrichis :

  • lutter contre l’insalubrité et la précarité énergétique,
  • sécuriser l’habitat, en particulier face aux risques structurels et incendie,
  • réhabiliter durablement les immeubles très dégradés et dégradés tout en préservant la qualité patrimoniale, optimiser la performance thermique du bâti,
  • développer une offre de logements diversifiée et abordable, maintenir et accompagner les propriétaires occupants,
  • améliorer la fonction résidentielle des immeubles, restaurer le fonctionnement pérenne des copropriétés en termes de règles et d’usages, engager les copropriétés dans une gestion préventive,
  • conforter l’attractivité du centre ancien, améliorer le cadre de vie de certains ilots, maintenir et diversifier l’offre commerciale.
L’Opération Rennes Centre ancien 2016 – 2023 en chiffres

  • 150 immeubles à réhabiliter (soit plus de 1000 logements)
  • Accompagnement préventif adapté pour 35 immeubles
  • 25 millions d’euros de subventions publiques.

Fidèle à notre méthode de la Fabrique citoyenne, nous vous invitons à faire part de vos attentes et de votre expertise lors d’une réunion publique, le 23 février à la Maison des Associations de Rennes.