Commerces de centre-ville : l’État s’engage fortement en faveur de Rennes

Une mesure de solidarité nationale inédite et exceptionnelle pour les commerçants rennais.

En mai dernier, suite aux violents débordements que Rennes a connu en marge des manifestations contre la loi travail, j’avais interrogé le Premier Ministre à l’Assemblée Nationale sur les modalités d’une indemnisation en faveur des acteurs économiques du centre-ville de Rennes.

Ce mardi, l’État a confirmé la mise en place d’un dispositif d’aide, inédit et exceptionnel, aux commerçants rennais dont le chiffre d’affaires a été affecté par ces violences : cette aide, à hauteur de 600 000 euros, sera versée aux commerçants ayant subi un préjudice économique imputable à ces manifestations.

Je me félicite que le Gouvernement affirme ainsi son soutien et son engagement auprès des commerçants du centre-ville et plus largement des Rennaises et des Rennais.

Cette aide vient compléter les dispositions prises par la Ville de Rennes et Rennes Métropole au début de l’été en faveur du commerce de centre-ville, essentiellement composé de commerçants indépendants, et dont l’effort financier pour nos collectivités s’élève à environ 300 000 euros.

Au-delà, je veux rappeler que notre collectivité a engagé un plan d’action en faveur du commerce de centre-ville, résolument ambitieux.

Ce plan d’action spécifique en faveur du cœur marchand de la métropole, adopté en conseil municipal en janvier dernier, vise à accompagner et à conforter le dynamisme du premier pôle marchand de Bretagne. Élaboré et signé avec l’ensemble des acteurs du commerce du centre-ville. il entend répondre aux enjeux auxquels celui-ci doit faire face à travers dix leviers d’action qui doivent nous permettre de conforter la qualité de son offre commerciale et d’affirmer son identité particulière.