Pour une charte rennaise de la laïcité

J’ai eu le plaisir de remettre la contribution « Pour une charte rennaise de la laïcité » à Jean-Louis Bianco, Président de l’Observatoire de la laïcité. Une démarche rennaise singulière qui pourrait en inspirer d’autres au niveau national.

Remise-charte-laïcite

Ce document est le fruit du travail mené au sein du Comité consultatif laïcité depuis février 2015, dans l’esprit de la Fabrique citoyenne, et animé par René Jouquand.

Constitué d’élus, de personnes qualifiées, de représentants d’associations (éducation populaire, culture, sport), de représentants des cultes, et de représentants de mouvements d’idées, le Comité s’est vu confier trois missions principales : partager ; veiller et informer ; et enfin proposer.

Suite à ce travail, nous avons voulu que le 9 décembre, ce nouveau temps fort de notre calendrier républicain, puisse aussi être un temps fort de notre ville.

Pour la première fois à Rennes, une programmation, portée par nos associations, a proposé des parcours de la laïcité à travers la ville, des conférences et des temps de rencontres. Des initiatives qui ont vocation à se développer dans les années à venir.

Notre conception de la laïcité implique de partir en priorité des questions concrètes, posées au quotidien.

Au sein de nos services municipaux, les agents se verront remettre un guide sur l’application du principe de laïcité et sur les obligations de neutralité dans l’exercice de leurs fonctions. Nous généraliserons également les offres de formations qui sont d’ores et déjà proposées.

Ainsi, j’ai souhaité remettre, avec René Jouquand, l’animateur du comité consultatif laïcité, la contribution « Pour une charte rennaise de la laïcité » à Jean-Louis Bianco.
La singularité rennaise, cette capacité à écouter, à rassembler les sensibilités et les croyances, pour aboutir à des consensus, peut faire référence en France.

La laïcité a besoin de débats sereins et dépassionnés, loin des prises de position de circonstances ou des polémiques médiatiques qui enflamment plus qu’elles n’apaisent. C’est ce que nous avons réussi à faire à Rennes.

Cette démarche a tout intérêt à être reproduite au niveau national, en réunissant dans une instance de dialogue, les représentants des institutions, des cultes, des mouvements de pensée, des personnalités issues des mondes économiques, associatifs, éducatifs, culturels, pour rédiger une Charte nationale de la Laïcité.

Celle-ci s’appuierait sur les textes législatifs, réglementaires, et viendrait compléter un corpus composé de beaucoup de documents, de vade-mecum, de guides de bonnes pratiques, qui sont pour la plupart sectoriels ou thématiques.

À Rennes, le respect, la tolérance pour chaque croyance, chaque religion, est au cœur des actions d’éducation que nous menons à l’école et hors de ses murs.

La laïcité est le ciment de notre société plurielle.

One thought on “Pour une charte rennaise de la laïcité

Les commentaires sont clos.