Penser ensemble l’avenir du cœur de Rennes

Dans les années à venir, le centre-ville va se transformer avec la nouvelle gare, la nouvelle ligne de métro, de nouvelles places. Une grande opportunité s’offre à nous de penser, ensemble, le cœur de Rennes que nous voulons pour la prochaine décennie. Dès à présent, balades, questionnaires et rencontres vous permettent de redécouvrir notre centre ville. Sans oublier le belvédère place de la République et son imprenable perspective.


Depuis quelques mois, le cœur de Rennes bénéficie d’une dynamique positive, que nous avons initiée avec le Couvent des Jacobins ou le mail François-Mitterrand. En attestent les classements nationaux. En témoignent également les marques de confiance des grandes enseignes et des acteurs économiques. Uniqlo en sera, dans quelques jours, le dernier exemple en date.

Dans les prochaines années, notre centre-ville s’apprête à vivre encore de nouvelles transformations : une nouvelle gare, une nouvelle ligne de métro, les nouvelles places Sainte-Anne et Saint-Germain, ainsi que de nouveaux lieux de vie et d’animations, les Portes Mordelaises, l’Hôtel Dieu, l’Hôtel à projets Pasteur, l’Octroi, le Palais du Commerce…

Ces aménagements seront pour la plupart terminés à l’horizon 2020 mais ils nous obligent à imaginer déjà les prochaines étapes et l’avenir du cœur de Rennes pour la prochaine décennie.

La mise en service de la ligne B du métro va en effet enclencher un nouveau plan de circulation en libérant l’axe Hôtel Dieu – Colombier du trafic des bus. Nous avons également lancé, avec la Métropole, une étude pour un nouvel axe de transport public en site propre de l’est à l’ouest de Rennes.

Je fais aussi le constat, comme beaucoup de Rennais lors de la concertation Rennes 2030, que de nombreuses rues et places du cœur de ville ont été aménagées dans les années 70-80. Elles ne correspondent plus aux exigences de notre époque.

Il suffit de passer quelques minutes place du Champ Jacquet pour voir que les familles n’osent pas lâcher la main de leurs enfants. Nos visiteurs sont déçus de découvrir le patrimoine exceptionnel des maisons à colombage autour d’une place qui, elle, est sans âme. Le même constat peut être fait pour les places Toussaints, Commereuc, de la Parcheminerie, des berges aux abords des bd de Chézy et de Tassigny, de la rue de l’Horloge et bien sûr des quais et de la place de République.

Plus fondamentalement encore, Rennes doit accélérer sa transformation écologique avec l’ambition d’être un territoire leader contre le changement climatique. Nous devons changer de braquet maintenant. L’Histoire ne nous cherchera pas d’excuses.

Rennes a déjà changé d’ère avec le nouveau PLU, issu de Rennes 2030. À l’horizon 2025, nous aurons augmenté de 15% les surfaces d’espaces verts publics. Nous aurons planté 3000 arbres supplémentaires. Nous aurons aménagé un grand parc public de 30 hectares au cœur de la ville, les Prairies Saint-Martin.

Le cœur de Rennes doit maintenant, lui aussi, être exemplaire de cette nouvelle qualité de ville, au service d’une plus grande qualité de vie.

Pour ces raisons, nous avons décidé d’ouvrir une nouvelle phase de concertation Rennes 2030, dédiée au cœur de ville. Pour que les Rennaises et les Rennais aient pour la première fois une vue d’ensemble des changements en cours et des enjeux à venir. Et pour qu’ils puissent contribuer aux étapes d’après, comme ils font d’ailleurs dès aujourd’hui avec le budget participatif, les échanges au sein des conseils de quartier ou tout simplement les discussions au quotidien.

Très concrètement, nous allons donner la parole à toutes celles et à tous ceux qui y vivent, qui y travaillent, qui le fréquentent, qu’y se déplacent, qui s’y promènent. Comment imaginent-ils le centre-ville à dix ou quinze ans ? Comment voient-ils le réaménagement de nos places et de nos rues pour plus de qualité de vie et de tranquillité ? Comment veulent-ils y accéder et s’y déplacer ? Comment conforter ses commerces ? Comment valoriser la place de l’eau et de la nature et davantage mettre en valeur notre patrimoine ? Comme rendre le cœur de ville plus accessible aux personnes à mobilité réduite ?

La première étape s’ouvre ce 10 septembre : j’invite les Rennaises et les Rennais à redécouvrir leur centre-ville, sous tous les angles. De nombreux rendez-vous sont proposés pour arpenter le cœur de ville, comprendre et s’imprégner des enjeux de son évolution : balades commentées, questionnaire d’enquête, rencontres thématiques, visites insolites, exposition, concert et animations… Et bien sûr, le belvédère place de la République. À 6 mètres de hauteur, il offre une vue imprenable sur les 3 kilomètres des quais de la Vilaine.

Aucune décision ne sera prise dans la précipitation. Tout ce que nous allons récolter, échanger, sera versé à la réflexion collective et aux débats qui ne manqueront pas d’animer notre vie locale en 2019 et en 2020.

Le centre-ville doit rester facile à vivre pour celles et ceux qui y habitent et accessible pour tous ceux qui n’ont pas d’autres choix parfois que de prendre la voiture pour se déplacer. J’ouvre cette concertation pour que tous les usages, tous les besoins et toutes les attentes s’expriment, sans à priori.