Élections européennes : pour des combats communs

Dans nos territoires, l’Europe est autant une réalité de soutien à nombre de projets, qu’une espérance à laquelle nous ne renonçons pas.

Nous sommes lucides et nous entendons les femmes et les hommes de nos villes, départements et régions. Parfois, ils peuvent douter de l’Europe, renoncer à croire qu’elle peut encore améliorer leur vie.

Alors, à deux mois des élections européennes, nous n’acceptons pas que la gauche réformiste, progressiste, écologiste et européenne soit divisée et inaudible. Face aux nationalistes et aux populistes qui avancent partout en Europe, face aux inégalités criantes qui demeurent, face au défi de la transition écologique, la gauche du réel de laquelle nous nous revendiquons sait que les partis politiques doivent être dépassés pour offrir une alternative crédible.

Le mouvement Place publique autour de Raphaël Glucksmann et Claire Nouvian propose de rassembler toutes ces familles de la gauche sur une liste : nous soutenons cette démarche citoyenne.
Le Parti socialiste à toute sa place, sans hégémonie ni effacement : nous soutenons pleinement la démarche engagée par Olivier Faure pour participer à une liste de rassemblement, attendue et nécessaire.

Le 26 mai, il n’y aura qu’un seul tour. Notre responsabilité individuelle et collective est immense.