Gardons le lien

 
Chères amies, chers amis,
 
Vous m’avez apporté un soutien précieux tout au long de la campagne des municipales, je tiens à vous en remercier chaleureusement. Je vous invite aujourd’hui à poursuivre ce lien, en vous inscrivant à ce nouveau rendez-vous.
 
Depuis le mois de juin dernier, nous avons travaillé avec mon équipe pour mettre en œuvre notre projet Pour Rennes. Un projet pour accélérer la transformation sociale et écologique de notre ville. Un projet de rassemblement, pour renforcer notre démocratie locale.

Les premières pierres ont été posées. Nous avons voté la gratuité d’abonnement aux bibliothèques municipales, la gratuité d’accès aux collections permanentes des musées du territoire, la gratuité des transports publics pour les moins de 12 ans et la baisse du tarif d’abonnement pour les moins de 26 ans.

Ce projet, nous le menons dans un contexte sanitaire très préoccupant. La « deuxième vague » de la pandémie est plus importante que la première, les chiffres dans notre département n’ont jamais été aussi hauts. Vendredi 6 novembre, 111 patients atteints de Covid-19 étaient hospitalisés au CHU de Rennes. Ils étaient 89 (dont 26 à l’issue d’évacuations sanitaires d’autres régions) au plus fort de la première vague du printemps. Je veux remercier pour leur dévouement les membres du personnel soignant. Ils se mobilisent pour accueillir et soigner les malades dans les meilleures conditions.
Face à cette situation, le gouvernement a pris des mesures de reconfinement.
 
Comme au mois de mars dernier, nous avons mis en place une cellule de crise pour gérer l’urgence. Les services de la ville continuent d’être assurés au service de tous les Rennais, grâce à l’engagement et à la mobilisation exemplaire de nos agents.
 
Nous sommes appelés au civisme. Je sais que je peux compter sur notre esprit rennais, nos solidarités, notre attention aux autres. Dès le 26 octobre, nous avons réactivé l’appel aux volontaires solidaires : plus de 350 Rennais ont déjà répondu présent.
 
Ces derniers mois, des initiatives ont germé, des solutions ingénieuses ont vu le jour, des liens se sont tissés malgré la distance. Je suis certaine que nous pourrons sortir plus forts de cette crise. Pour cela, il nous faut répondre à l’urgence en maintenant le cap de nos engagements de long terme.
 
L’urgence, à la rentrée des vacances de la Toussaint, était de s’adapter aux évolutions du protocole sanitaire, rendant obligatoire le port du masque à partir de 6 ans. J’ai souhaité que Rennes Métropole remette 2 masques en tissu à chaque enfant scolarisé dans une école élémentaire, publique ou privée.
 
L’urgence est d’être aux côtés des populations les plus fragiles, les plus isolées, qui sont aussi les plus durement touchées par cette crise. C’est d’être aux côtés de nos associations, de soutenir notre économie locale, les acteurs de l’hôtellerie et de la restauration, les commerces, les acteurs du tourisme et de la culture. L’urgence est de soutenir nos jeunes.
 
Au printemps dernier, nous avons agi très rapidement pour aider les secteurs d’activité en grande difficulté et préserver l’emploi. Nous venons de voter un plan de rebonds ambitieux avec des mesures d’urgence et des mesures pour accompagner la transformation de notre économie et de nos territoires. Ensemble, nous allons poursuivre ce travail avec la Métropole, le Département, la Région, l’État, avec l’ensemble des acteurs locaux et des représentants du monde économique.
 
Cultiver nos liens, poursuivre le dialogue quelle qu’en soit la forme, prend aujourd’hui tout son sens. J’espère de tout cœur que ce nouveau rendez-vous y contribuera.
 
Chaleureusement,
 
Nathalie Appéré