Restons présents pour les acteurs de la culture

Rennes a toujours fait une place d’honneur à la culture. Elle rythme habituellement les temps forts de notre calendrier.

La crise sanitaire nous révèle aujourd’hui à quel point elle est essentielle. Tout au long de cette année si particulière, les artistes se sont mobilisés pour soutenir les soignants et nous accompagner, pour nous transmettre de la joie et de la chaleur. Avec l’album Le Jour d’après, c’est toute la scène rennaise qui s’était réunie.

L’inquiétude des artistes est grande. À Rennes, comme au niveau métropolitain, nous avons réagi dès le mois de mars en votant des aides d’urgence, en maintenant le versement des subventions, en finançant des prestations à distance. Nous avons contribué à hauteur d’un peu plus d’1 million d’euros au Fonds COVID-Résistance mis en place par la Région Bretagne.

Nos équipements ont été mobilisés. Un service de collecte de livres et DVD a été mis en place à la bibliothèque des Champs Libres.

L’été dernier, nous avons organisé « Cet été à Rennes » : une grande respiration pour les Rennaises et les Rennais avec des déambulations dans la ville, Les Tombées de la nuit dans un format nomade pour éviter les rassemblements, etc.

Nous avons mis à disposition des « plateaux solidaires » pour poursuivre la création et la diffusion d’œuvres dans nos salles partenaires. J’ai pu aller rendre visite aux équipes de l’Opéra la semaine dernière. Les artistes y répètent et préparent les œuvres qui tourneront demain dans nos salles.

Nos 11 bibliothèques ont rouvert leurs portes, ainsi que les Archives. Les abonnements sont gratuits pour tous, de même que l’accès aux parcours permanents des musées du territoire.

Les annonces de la semaine dernière sont un nouveau coup dur. Les théâtres, les cinémas, les musées, les salles de spectacle, ne savent pas quand ils pourront rouvrir. Cela concerne aussi les équipements culturels de la Ville et de la Métropole : La Criée, le Musée des Beaux-Arts, l’Opéra, l’Écomusée de la Bintinais, les Champs Libres, la Maison du livre de Bécherel et la salle de la Cité.

Nous resterons attentifs et à l’écoute pour les accompagner au mieux.

Chaleureusement, 
 
Nathalie Appéré