Nous souvenir d’Antoinette Caillot

En 1899, Rennes accueillait le procès en révision du capitaine Alfred Dreyfus, injustement condamné cinq ans plus tôt pour haute trahison. Cette condamnation sera confirmée, en dépit des évidences. Quelques Rennaises et Rennais se sont engagés pour défendre l’innocence du capitaine. Antoinette Caillot fut de ceux-là, à la tête de son journal L’Avenir de Rennes.[…]